Cette recette est un HIT ici.

On a JAMAIS trop de collations santé dans le congélo ! Et c’est une collation idéale pour maman qui vient d’accoucher et qui allaite, avec les fringales qui vont avec ! Super aussi dans la boîte à lunch des enfants, qui mangeront sans le savoir des légumes. Chut !

Je vous en propose plusieurs versions : avec ou sans gluten, au chocolat, aux canneberges et même en version pouvant aider à augmenter votre production de lait (biscuits d’allaitement).

INGRÉDIENTS

3/4 de tasse de sucre de coco OU de sucre de dates OU de cassonade et si tout ce que vous avez sous la main c’est du sucre blanc… go.

1/2 tasse d’huile de canola ou autre huile végétale (pépin de raisin, avocat, olive…)

2 tasses de courge musquée congelée, décongelée OU de courge cuite en dés OU 1 1/2 tasse de purée de courge (On jase là… mais de la purée de citrouille en boîte ça fonctionne aussi ! J’ai essayé : super bon !)

1 œuf

1/2 tasse de graines de chanvre

1 1/2 tasse de farine tout usage sans gluten OU régulière

1/2 c. à thé de bicarbonate de soude

1/2 c. à thé de poudre à pâte

1/2 c. à thé de sel

1/2 c. à thé de gingembre moulu, 1/2 c. à thé de cardamome moulue et 1/2 c. à thé de cannelle (Note : si vous aimez autant que moi ces épices… doublez la quantité !)

AU CHOIX 1 ou 2 ajouts suivants : 

1/2 tasse de canneberges séchées

1/2 tasse de cacao

1/2 tasse de pépites de chocolat

1/2 tasse de noix

1/2 tasse de noix de coco

Ça peut aussi être TOUT ce qui vous fait envie !!!! J’ai presque ajouté quelques guimauves à ma version cacao l’autre jour ! Sinon, mon aîné et moi, notre version préférée, c’est celle avec canneberges séchées. Les épices ressortent super bien ! Le plus jeune, lui, ne jure que par celles au cacao…

Pour en faire une version galactogène, c’est-à-dire une version qui va aider à la production du lait maternel, ajoutez :

1 c. à soupe de levure de bière, 1 c. à soupe de graines de lin moulue et doublez les épices !

PRÉPARATION

Préchauffez le four à 350 (180)

Dans un mélangeur haute puissance (Ninja, Vitamix ou autre marque) mettez les ingrédients suivants : le sucre, l’huile, la courge en dés cuite, l’œuf et les graines de chanvre*. Mélangez jusqu’à ce que vous ayez une consistance lisse.

Dans un bol, mélangez la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude, le sel et les épices.

Ajoutez votre mélange liquide à votre mélange de farine. Mélangez bien !

Ensuite, finissez par l’ajout de la garniture de votre choix !

Vous avez ensuite deux options : petites galettes ou petites boulettes !

Perso, j’adore faire des petites boules… Je double la recette de base, je fais 2 saveurs et j’utilise ma toute petite cuillère à crème glacée pour faire des boules.

Faites cuire au four pendant 12 à 15 minutes, selon la grosseur de votre boulette ou galette !

Faites congeler sur une plaque à biscuits quelques heures. Ensuite, mettez vos boulettes ou galettes déjà congelées dans un grand sac à congélation. Il est ainsi possible de s’en sortir quelques-unes le matin ou le soir, pour les fringales nocturnes post-partum !

Se conserve sur le comptoir 5 jours et au congélateur… Je n’ai jamais réussi à les y laisser plus qu’un mois. On les mange bien avant ça.

Bon appétit !

Genevieve

*J’adore les graines de chanvre ! J’en mets (cache !) partout ! Source du paragraphe ci-bas : https://lemust.ca/aliments-vedettes/connaissez-graine-de-chanvre/

Les graines de chanvre sont plus riches en protéines que les graines de lin, de tournesol, de citrouille ou de sésame. De plus, leurs protéines sont de meilleure qualité et plus digestes que les autres graines.

Elles contiennent des antioxydants (cystéine, vitamines A et E) et sont une très bonne source de vitamine B1. Les graines entières sont aussi une source de fer.

C’est leur teneur équilibrée en oméga-6 et en oméga-3 qui rend les graines de chanvre particulièrement intéressantes et plutôt uniques. Même si les graines de lin sont plus riches en oméga-3, les graines de chanvre ont l’avantage d’être majoritairement cultivées de façon biologique et vendues écalées. Nous mangeons donc moins de pesticides.