Texte collaboratif écrit par Geneviève, fondatrice de 4T et Kathy, de Cigogne et Baluchon

Un congé de maternité, ça n’a pas nécessairement la même définition pour toutes les femmes. En fait, pendant la grossesse, on se crée des attentes et on visualise ce que ce sera quand bébé sera enfin là.

Avec la pandémie, on va s’le dire, il faut maintenant revoir complètement notre vision et nos attentes. Les services étant restreints, parfois même inaccessibles, il faut, plus que jamais, préparer votre plan postnatal afin que le retour avec bébé se fasse tout en douceur. Il est impératif de ne pas consacrer toute son énergie sur la grossesse et la planification de l’accouchement, mais d’y inclure une préparation postnatale.

 

Plusieurs études sont en cours concernant les impacts du confinement chez les nouvelles mamans. Nous sommes tous conscients des effets plus négatifs de cette pandémie. Cela dit, dans cet article, nous allons nous concentrer sur le positif et apporter des idées et des solutions !

 

Tout d’abord, l’humain est merveilleusement conçu. Il s’adapte. Sinon, il y a longtemps qu’on ne serait plus là ! Ainsi, malgré la pandémie, les nouvelles mamans ont cette force en elles pour revoir leurs attentes et transformer certaines contraintes en leur avantage. La preuve, des pédiatres ont observé des pertes de poids moindres chez les nouveau-nés durant le confinement. Qu’est-ce qui a contribué à ceci ? Il n’y a plus de visites dans les corridors de maternité des hôpitaux, ni à la maison dès que bébé y arrive. Cela veut donc dire davantage de peau à peau mère-enfant afin de favoriser l’allaitement et n’ayant pas à se soucier des visiteurs, elle se repose davantage. Exit la culpabilité ressentie lorsqu’on refuse des visites parce qu’on a vraiment besoin de repos.

 

Pour votre retour à la maison, on vous a déniché quelques astuces afin de chasser le baby-blues.

 

Mais avant tout, saviez-vous que le mommy brain, cet état qui vous fait sentir comme une mère qui oublie tout, est en fait une restructuration du cerveau qui acquiert de nouvelles aptitudes afin de bien prendre soin de bébé et assurer sa survie ?

(https://www.sciencesetavenir.fr/sante/grossesse/comment-le-cerveau-des-femmes-change-pendant-la-grossesse_109100) En quoi c’est une bonne nouvelle nous demanderez-vous ? Eh bien, c’est que votre cerveau fait de la place pour l’acquisition de nouvelles habiletés ! Bon, sur le coup, vous allez nous dire que ce n’est pas très utile d’oublier des trucs ! Mais dites-vous que ça ouvre la porte à plein d’idées !

 

Les entreprises ont su se réinventer avec beaucoup d’originalité ces derniers mois et des tas de services s’offrent en ligne. Essayez de trouver quelque chose que vous avez toujours voulu apprendre et profitez-en : dessiner, jouer d’un instrument de musique, apprendre une nouvelle langue…

 

Vous pouvez également miser sur la libération d’ocytocine, cette « hormone de l’amour », pour vous remonter le moral. Il peut s’agir de trucs tout simples et gratuits comme le peau à peau avec bébé, coller votre partenaire, caresser votre animal de compagnie, manger du chocolat, écouter de la musique et danser…

 

Il importe aussi de vous faire du bien au moins 30 minutes par jour. Que ce soit le temps d’un bain moussant avec des chandelles allumées, le temps d’un épisode de votre série préférée, le temps de boire une tisane énergisante en lisant un chapitre de roman, ces 30 minutes, au minimum, sont essentielles à votre bien-être.

Puisque les contacts sont limités, profitez-en pour téléphoner à votre famille et à amis plutôt que d’envoyer des textos. Les grands-parents ont terriblement hâte de voir bébé ? Zoom, Skype, FaceTime, WhatsApp sont quelques-unes des alternatives qui vous permettent de faire un appel vidéo avec vos proches.

Prévoyez un réseau de soutien composé de nouvelles mamans ou inscrivez-vous dans des groupes de partage ou d’ateliers en ligne afin de ne pas rester isolée. Il est important de s’entourer de personnes positives.

Si le cœur vous en dit, lancez-vous des défis. Ce peut être un défi 21 jours allaiter-se nourrir-dormir afin d’avoir une récupération optimale.

Enfin, n’hésitez surtout pas à demander de l’aide ! Que ce soit pour vos repas (maison ou traiteur), pour vos emplettes, pour promener le chien, pour ranger la maison… demandez de l’aide ! Vous ne devez pas tout faire toute seule. Et on va se le dire, on commence à être pas mal bonnes pour tout faire «COVID-safe»!

 

En rafale, quelques trucs naturels afin d’avoir plus d’énergie et de chasser la dépression :

– Continuez de prendre vos vitamines prénatales ou assurez-vous d’avoir un apport suffisant en vitamines C et D ;

– Mangez des aliments riches en fer ;

– Buvez notre Tisane Séréni-thé ;

– Utilisez la luminothérapie ;

– Sortez prendre l’air tous les jours ;

– Profitez-en pour ralentir le rythme. Tout est fermé anyway ;).

 

***Pour les mamans prêtes à tout***

– Procurez-vous une balance pour bébé. Les cliniques médicales voulant éviter la contamination le plus possible, les suivis post-partum se feront parfois par téléphone. La prise de poids de bébé pouvant souvent être une source de stress durant les premières semaines, vous serez ainsi rassurée.

– Planifiez un suivi téléphonique ou en visioconférence avec une doula postnatale.

– Ayez sous la main le numéro de la ligne infoallaitement et jumelez-vous à une marraine d’allaitement. Vous serez ainsi accompagnée de bonnes ressources en cas d’inquiétude.

– Utilisez les services en ligne pour différents types de soutien : consultante en lactation, relation d’aide, doula postnatale. Mieux vaut des services en ligne qu’aucun soutien du tout !

 

On vous souhaite un doux 4e Trimestre les mamans!

Geneviève et Kathy