Texte écrit en collaboration avec Nourri-Source Laurentides

 

Le temps des fêtes peut être étourdissant pour une nouvelle maman et son nouveau-né. On se pose beaucoup de questions, on peut même stresser un peu. Voici quelques points sur lesquels se pencher à tête reposée, avant la tourmente des festivités !

Tout d’abord, il faut être indulgente envers soi-même. Selon le nombre de semaines ou même de journées post-partum qui seront au compteur lors des soirées festives, il est possible que la décision la plus sage soit celle…de rester à la maison. Eh oui !

Même si on sait qu’on va décevoir, même si ça n’arrive qu’une fois dans l’année et surtout, même si tout le monde veut voir le nouveau-né, il est possible que rester à la maison soit plus facile pour maman ET pour bébé, et ce, pour plusieurs raisons :

  • L’allaitement n’est peut-être pas encore optimal à 100 % ;
  • Peut-être vous sentez-vous gênée par ces nouveaux mouvements ;
  • Peut-être que la fatigue l’emportera, ainsi que votre pyjama, pis c’est bien correct ainsi !

Il n’est aucunement question ici d’être une « mère indigne » ou autre terme à la mode ! On parle d’une maman d’un tout petit qui choisit de faire ce qui la rendra heureuse et paisible. Elle SE choisit. Elle choisit de faire ce qui la rend confortable, pour être présente physiquement et émotionnellement pour son bébé.

Bébé peut être tendu face aux différents changements, préférant le confort et la douceur de sa maman. Le mouvement, le bruit, les lumières… Sachez que pour votre nouveau-né, ce ne sera pas son choix premier.

Si toutefois vous tenez à participer aux festivités, il est peut-être plus simple de recevoir les gens à la maison, pour un brunch par exemple, et de mettre vos limites quant à l’heure de départ des invités.

Voici quelques conseils pour allaiter pendant les fêtes :

  • Bien sûr, nous voulons être coquettes, mais pensez surtout confort ! Vous n’aurez pas envie de vous battre avec votre « top » lorsque bébé va réclamer son boire.
  • Évitez de porter des vêtements ou des soutiens-gorge qui compriment les seins, car avec l’action des fêtes, les boires de bébé peuvent être différents et il est plus risqué d’avoir de l’engorgement qui pourrait mener à une mastite.
  • Profitez d’un moment de tranquillité avec bébé. Le temps des fêtes peut être intense ! Lorsque vous sentirez que bébé sera un peu submergé (et vous aussi sûrement !) par toute cette frénésie, n’hésitez pas à trouver un coin tranquille et confortable pour allaiter.
  • Si les festivités se font dans le confort de votre maison, ne culpabilisez pas si vous devez vous retirer un moment avec bébé pour l’allaiter ! Ceci s’applique également si vous êtes à l’extérieur de la maison.
  • Bébé n’en peut plus, vous somnolez sur le sofa de votre tante et le souper n’a pas encore été servi ? C’est OK de quitter avant le temps. C’est intense être un parent, il faut s’avoir s’écouter.
  • Et pensez à vous hydrater en buvant de l’eau !

Boire de l’alcool pendant qu’on allaite, possible ou pas ?

D’un côté, il y aura votre tante préférée qui vous cassera les oreilles avec des phrases du style : « Moi dans mon temps, on prenait un verre de vin et personne n’est mort » alors que sa voisine de table dira tout le contraire. Alors qu’en est-il exactement ?

« Le danger est plutôt l’effet de l’alcool sur la mère qui s’occupe de son bébé plutôt que le taux d’alcool dans le lait », nous explique Florence Benjamin de Nourri-Source Laurentides (présidente du CA). Donc, une consommation raisonnable d’alcool est tout à fait convenable. Seulement une très faible quantité d’alcool sera présente dans le lait de la mère, il est ainsi possible de continuer son allaitement et de profiter des festivités. Nul besoin de se priver d’un verre de bulles !

« En revanche, si vous vous sentez affectée par votre consommation d’alcool et que vous n’êtes plus en état de prendre soin de votre bébé, n’hésitez pas à demander l’aide d’un proche », mentionne Sarah Chollet, agente de développement, chez Nourri-Source Laurentides.

Est-ce que la fatigue peut diminuer la production de lait ?

Une fatigue extrême ou une dépense excessive d’énergie peut avoir un impact sur la production de lait de la mère. Pensez à faire la sieste en même temps que bébé si possible et à prioriser le contact peau à peau afin de stimuler votre lactation.

Nous vous rappelons de ne pas hésiter à contacter votre marraine d’allaitement en cas de problèmes ou d’inquiétudes. Pour trouver une marraine d’allaitement Nourri-Source, visitez le https://nourri-source.org/fr/pages/trouver-une-marraine-allaitement

DÉCOUVREZ LA MINI-BOÎTE : LA MAMAN QUI ALLAITE PRÉSENTÉE PAR NOURRI-SOURCE LAURENTIDES! 

Incluant désormais le Petit Nourri-Source!

Joyeuses Fêtes !

 

RÉFÉRENCES/SOURCES

http://lalecheleague.fr/portfolio/initier-lallaitement/1431-2/

Le petit nourri-source, 6e édition