Un texte de Annie Bouthot, Massothérapeute / Doula

En Asie, l’automassage des seins est pratiqué depuis plus de 2000 ans. Ici, en Occident, cette pratique gagne encore à être connue. Le massage des seins ne devrait pas être une option mais bien un ajout à notre routine de soins, au quotidien.

Ses bienfaits sont si nombreux qu’il est déconcertant de voir à quel point il est, encore, si peu pratiqué. Alors ici, j’espère vous amener à le découvrir et l’apprécier.

Voici donc quelques bonnes raisons d’y adhérer :

  • Pour apprivoiser et découvrir son corps qui est constamment en changement, au fil des saisons de notre vie.
  • Pour favoriser la circulation qui aide, entre autres, à prévenir ou diminuer la sensation des seins lourds, voire douloureux, avant et pendant les règles.
  • Pour tonifier notre poitrine.
  • Pour augmenter la circulation de la lymphe. Cette dernière aide à prévenir les infections et à éliminer les toxines.
  • Pour aider à resserrer les tissus mammaires et, par le fait même, ralentir l’affaissement. Ce dernier pourrait être lié à une perte de poids importante, la ménopause, etc.
  • Pour privilégier la régénération des cellules. ce qui contribuera au ralentissement du vieillissement cutané.
  • Pour contribuer, pendant l’allaitement, à l’homogénéisation du lait : la partie grasse sera mieux répartie.
  • Pour encourager une montée de lait plus rapide et possiblement moins douloureuse. Pourrait même réduire les risques d’engorgement.
  • Pour anticiper les risques de maladies : cancer, fibrome, kyste.
  • Pour prévenir les vergetures lors d’une grossesse (à pratiquer avec une huile nourrissante).

 

Pour pratiquer le massage des seins, il est recommandé d’utiliser une huile, un lait ou une crème hydratante. Toutefois, pendant une grossesse ou en période d’allaitement, il est important d’utiliser des produits compatibles à cette étape de vie.

Avant d’aller vers la « technique », j’aimerais vous sensibiliser à l’importance de votre corps, votre vaisseau. Celui qui vous accompagne depuis votre naissance, qui se transforme au gré du temps, selon vos saisons. Il est important, voir impératif d’être douce avec ce dernier. Chaque moment passé à prendre soin de votre corps devrait être un moment pour vous honorer, vous prioriser. Découvrir, apprivoiser et aimer sa féminité est aussi un chemin vers la confiance en soi.

Maintenant, comment procéder? C’est tout simple! Le principal outil qui vous permettra d’explorer les joies et bienfaits de ce moment de retour à la source est tout près : c’est vous!

Pour toutes les manœuvres, je vous invite à déposer un peu d’huile, de lait ou encore une crème hydratante dans le creux de vos mains. Ensuite, frottez- les ensemble pour les réchauffer en même temps que le corps hydratant.

Aussi, il ne faut pas hésiter, voire favoriser, à faire de ce moment un rdv intime avec votre déesse. Par exemple, méditez quelques minutes, faites quelques respirations conscientes, allumez une bougie ou encore diffusez une huile essentielle. Soyez créative!

Si le massage est fait sous la douche, favorisez une huile qui sera plus à même de rester sur votre peau.

Automassage des seins

  • Mouvement doux et circulaire, sans toucher les mamelons – Main droite sur sein gauche et main gauche sur sein droit.
  • Il est recommandé de procéder pendant quelques minutes, soit 10-15 min et ce, 2 fois par jour.

  1. Mouvement doux en coeur, sans toucher les mamelons.
  2. Joindre les deux mains entre votre poitrine, les doigts pointant vers le sol.
  3. Former un coeur en terminant la pointe vers le bas de votre ventre.

 

  1. Mouvement circulaire entre les seins avec 2-3 doigts d’une de nos mains.
  2. Dessiner des petits cercles, avec une légère pression – 3 fois dans le sens horaire et 3 fois dans le sens anti-horaire.
  3. En profiter pour respirer profondément – inspirer par le nez et expirer par la bouche.

  1. Mouvement doux en lemniscate (8 / infini), en évitant de toucher les mamelons – main droite sur sein gauche (ou l’inverse) pour démarrer le mouvement en continu.
  2. Il est recommandé de le faire quelques minutes, soit 10-15 min et ce, 2 fois par jour.

Mes petites recommandations supplémentaires : 

  • Si prendre le temps d’intégrer cette routine à votre quotidien est complexe, je vous invite à procéder à votre automassage alors que vous êtes sous la douche. À la fin de cette dernière, appliquez l’huile dans vos mains et savourez les bienfaits.
  • Combinez tous ces exercices à raison de plus ou moins une dizaine de minutes par sein et ce 3 à 4 fois / semaine.

Contre-indications :

  • Si infection ou si l’intégrité de la peau était atteinte (exemple : plaie, irritation, rougeur…)
  • Si prise d’anticoagulant ou encore vaisseaux sanguins fragiles.
  • Si saignement, écoulement de lymphe, apparition de plaie suite à l’automassage, cesser ce dernier et consulter un médecin.

Voilà!

J’espère avoir éveillé en vous le désir d’explorer ces moments, avant tout, de bien-être et de reconnexion.

Je vous souhaite la plus douce des explorations. 

Annie Bouthot

Massothérapeute / Doula

Fondatrice du havre périnatal Anaïa

anniebouthot.com