Pour guérir, un corps à besoin de beaucoup de repos. Même si le corps n’a pas l’air mal en point après un accouchement rapide et facile…il l’est!

Les tissus sont étirés et les organes, déplacés. Le périnée et tout son entourage sont meurtris. Le corps a donc beaucoup à faire dans les premières semaines pour se rétablir, mais aussi pour apprendre la maternité.  

 

Changements du périnée

La région du périnée, ce groupe de muscles en forme de losange qui s’étend de la symphyse pubienne au coccyx, peut être douloureuse et sensible après l’accouchement.

Qu’on se le dise, ce ne sont pas tous les accouchements qui résultent au même niveau de douleur. À titre indicatif, mes deux post-partum ont été très différents. En fait CHAQUE post-partum est différent. D’ailleurs, j’étais tellement mal informée à mon premier enfant qu’après 5 jours, je voulais aller prendre une marche avec le bébé.

C’est ce que les mères font non? Elles marchent avec un carrosse au bout des bras, fières et sereines non? Et bien j’ai frappé un mur! Mon périnée, lui, n’était pas prêt à aller marcher. J’avais l’impression : d’avoir la noune aux genoux. C’est drôle puisque l’on parle aussi du périnée comme étant le « plancher pelvien ». Je n’ai jamais compris ce qu’il m’arrivait; j’étais tellement attristée de cette douleur et je me sentais mal de ne pas pouvoir faire une chose aussi futile que promener mon bébé par une belle journée d’été… 

Donc vous saurez, vous, que le périnée n’est pas toujours prêt à aller prendre une marche ou reprendre le sport quand on veut, il a besoin de temps pour se remettre de ses émotions, vous voyez?

Tout d’abord, avant d’envisager toutes reprises d’activité physique, il est recommandé d’avoir l’autorisation de son médecin ou de son physiothérapeute.

Personnellement, encore une fois par manque d’informations et de connaissances, j’ai attendu vraiment longtemps avant de consulter une physiothérapeute en rééducation périnéale. Je n’avais aucun exercice adéquat à faire, sauf peut-être les fameux kegel que je croyais faire correctement…et pourtant!

Grâce à la physio, voici que j’arrive à faire au 18e mois post-partum de mon 2e enfant: je peux éternuer 3 fois de suite, sans uriner, et ce, même si j’ai HYPER envie de pipi. C’est magique hein? Investir du temps sur sa rééducation périnéale, c’est investir dans les 40 prochaines années de sa vie! Rien de moins! C’est chouette les nouvelles culottes anti-fuites pour adultes toujours plus discrètes qui sont mises en marché mais bon, si on peut éviter…

Donc, voici quelques pistes de solutions que vous pouvez prévoir avant même d’accoucher, pour remettre votre région périnéale en forme:

– Consulter une physiothérapeute en rééducation périnéale;

– Pratiquer un yoga adapté au postnatal, comme par exemple, celui donné par Joanie Tardif (DVD ou en ligne) qui est tout simplement parfait!

– On peut aussi pratiquer un bandage du ventre, qui aide à resserrer le bassin après l’accouchement. Le bandage du ventre peut être fait 24h après l’accouchement.

Yoga postnatal

Je suis complètement tombée sous le charme de Joanie Tardif et ses cours de yoga. Elle offre le prénatal ET le postnatal, mais c’est surtout pour cette deuxième phase que j’ai accroché. Son discours est parfaitement en accord avec les valeurs de 4T. Son enseignement est doux, clair, agréable à faire et tout cela…dans le confort de son foyer! Que demander de mieux?

Je vous recommande fortement de vous initier à cette pratique! C’est beaucoup moins dispendieux que des cours fixes hors de la maison, que vous allez rater 1 fois sur 2 pour mille raisons! On se connaît, n’est-ce pas?

Bien entendu, il n’y a jamais qu’une seule solution, une seule pratique, une seule façon de vivre son post-partum. L’important demeure d’être à l’écoute de son corps et de prendre le temps de se reposer.

Pour la version en ligne du yoga postnatal avec Joanie c’est ici !

Il y a plusieurs points de vente pour le DVD comme Archambault et Renaud Bray

Bonne découverte et bonne pratique !